Le cidre chaud de Noël

Et voilà. La fin du mois de Novembre est là. Dans moins d’un mois, ça sera Noël… Il est donc temps de passer petit à petit en mode fêtes de fin d’année. Pour commencer, je vous propose une recette de boissons. C’est assez rare sur le blog mais, avec le froid et la pluie, un cidre chaud ça ne se refuse pas…

Du vin chaud au cidre chaud

Toutes les personnes qui ont erré, à un moment ou à un autre, sur un marché de Noël ou dans les rues d’une grande ville à l’approche du mois de décembre ont déjà senti cette odeur si particulière d’alcool chaud, d’agrumes et de cannelle. Les plus gourmands, frigorifiés et emmitouflés jusqu’aux yeux, se sont déjà approchés de ces grosses casseroles fumantes et ont trempé leurs lèvres dans un vin chaud. Ce délicieux breuvage venu du Nord, parfumé, très sucré et qui brûle la langue…
J’adore le vin chaud. Aller au marché de Noël et en siroter un ou deux verre fait partie de mes rituels préférés. A coté de ce vin chaud, il existe une boisson qui lui ressemble énormément. Les mêmes épices, la même douceur mais quand le premier est couleur rubis, le second est doré. Le cidre chaud.

Le goût du souvenir

Si j’adore le vin chaud, j’ai une tendresse toute particulière pour le cidre chaud. Je dois avoir une petite quinzaine d’années. Je pars pour la première fois au ski avec mes parents. Les rues en pente de Cauterets. Les remontées mécaniques, la première fois sur les pistes, la raclette et les courbatures. Le ski bar.
Je ne sais pas si j’ai déjà bu du vin chaud ou pas. Par curiosité, mon père choisit du cidre chaud. Cette boisson fumante et dorée attire mon œil. Des morceaux de fruits frais et secs surnagent. Ca sent bon les épices et l’hiver. Je goûte. Mes papilles chavirent, ça chatouille ma langue. Je fonds littéralement pour cette boisson que je boirais tous les soirs avec gourmandise en rentrant du ski.
Par la suite, je trouverai rarement des bars ou des marchés de Noël proposant du cidre chaud, au profit de son cousin plus connu, le vin chaud.

Le cidre chaud, kézako ?

Le vin chaud, le lait de poule, le chocolat chaud… On connait tous ces boissons chaudes et réconfortantes d’hiver. Un peu moins le cidre chaud (même si Valérie m’a dit que c’était une boisson assez courante en Amérique du Nord, notamment au Canada). Pourtant, le cidre chaud est quasiment le frère jumeau du vin chaud. Le principe est simple : on faut chauffer l’alcool, on y ajoute des fruits et/ou des épices en pagaille. On laisse infuser et on déguste bien chaud, pour se réchauffer.
La recette est peu ou prou la même que le vin chaud. Elle n’est pas trop sucrée, elle est parfumée mais on sent quand même le cidre. Je vous donne une base, à vous de l’accommoder en fonction de vos goûts et de ce que vous avez dans vos placards. Pour ceux qui ne raffolent pas de l’orange, on peut la remplacer par du citron (ou de la clémentine). On peut opter pour un cidre brut si on ne tient pas trop au côté doux et régressif de cette boisson. On peut ajouter un peu de gingembre pour donner du peps à ce cidre chaud. On peut faire infuser des morceaux de pommes, d’agrumes ou des raisins secs. Bref, on peut beaucoup de choses pour réaliser un cidre chaud le plus gourmand possible.

Un petit plaisir doudou

En ce week-end frileux pour certains et pluvieux pour d’autres, vous savez donc ce qu’il vous reste à faire. Préparer ce petit cidre chaud, ça ne prend que quelques minutes. Si vous trouvez un peu de motivation, vous pouvez même réaliser quelques biscuits viennois pour accompagner ce goûter gourmand. Enfin, il ne reste plus qu’à le siroter tranquillement entre amis ou tout seul au coin du feu, avec un petit plaid et un bon bouquin. Bref, c’est le moment idéal pour rester au chaud et prendre un peu de repos, tout en se faisant plaisir. S’il reste un peu de cidre chaud, vous pourrez le réchauffer ou le déguster froid.
Et comme, il faut aussi penser aux enfants, cette recette peut-être déclinée avec du jus de pommes (voire même du Champomy si vous voulez conserver une boisson pétillante, tout en sachant que les bulles disparaitront avec la chaleur). A l’inverse, si vous souhaitez une boisson plus corsée, ajoutez une ou deux cuillères à soupe de rhum !

Le cidre chaud de Noël

Pour affronter les longs après-midi d'hiver, une boisson chaude et réconfortante…
Temps de préparation2 min
Temps de cuisson15 min
Type de plat: Boissons
Portions: 4

Ingrédients

  • 1 bouteille de cidre doux
  • Zestes d'une orange
  • 1/2 fève de tonka râpée
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 anis étoilé
  • 2 gousses de cardamome écrasées
  • 2 cuillères à café de miel

Instructions

  • Dans une casserole, on verse le cidre, les épices, les zestes d'orange et le miel dans une casserole.
  • On place sur feu doux et on fait bouillir 10 à 15 minutes.
  • Au moment de servir, on filtre le cidre chaud et, si l'on veut pour la décoration on ajoute : un bâton de cannelle, une anis étoilée, des morceaux d'orange, une tranche de pomme emporte-piècée en forme d'étoile…

Notes

  • Il va sans dire que la qualité du cidre fait environ 99% de la réussite de la recette. Idem pour le miel, en fonction de vos goûts, optez pour un miel plus ou moins typé. Là, il s’agissait d’un miel de fleurs d’été, assez neutre. 
  • Toujours dans le même sens : on utilise uniquement les zestes d’orange, on privilégie donc des fruits bio. 
Partager sur
Posté dans

2 commentaires sur “Le cidre chaud de Noël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recipe Rating