Les beignets au four d’Eléonore (avec un coeur de Nutella)

beignets 7
 

beignets 6

 
Je déteste la friture mais, à la maison, ils adorent les beignets… Du coup, pour leur faire plaisir, je cédais à l’appel du gras et de l’huile et je confectionnais quelques beignets. Mais ça, c’était avant !
Avant que cet été je ne découvre sur le blog d’Eléonore cette recette ! Bien sûr, à moi, on ne me la fait pas. Des beignets sans friture, c’est aussi naturel que la littérature sans Victor Hugo : absolument impossible.
Mais voilà, en finissant le travail cet été, on m’a réclamé à cors et à cris un goûter. Pas spécialement inspiré mais curieux de cette recette, je me suis lancé. Dubitatif. Avant cuisson, ça ressemblait à tout sauf à des beignets mais, au point où j’en étais, autant continuer… 
Et j’ai bien fait ! Cette recette est vraiment parfaite. Ça a tout du beignet (le goût, la forme, la texture) sans la maison qui empeste la friture, le goût d’huile en bouche et les doigts tout gras à la fin de la dégustation… Mieux : on peut en manger autant qu’on veut car cette pâte à brioche est vraiment très légère avec très peu de beurre et de sucre… Comment se faire plaisir sans complexe, aucun ! Après, pour les gourmands, on peut pallier ce déficit en calories en rajoutant du Nutella, de la confiture… 
Juste un petit mot sur Eléonore et sa fourmillière. J’ai découvert son blog avec le KKVKVK (j’en parle là et là). Et c’était une heureuse découverte. J’aime beaucoup son blog très « force tranquille », je trouve. C’est toujours juste, simple, bon et plein d’idées originales ! Si vous ne le connaissez pas, allez y jeter un oeil (ou les deux, même).  Et pour les amateurs de pochettes, petits sacs et tutti quanti de qualité et réalisés à la main, rendez-vous sur sa boutique !
Désormais, vous n’avez plus AUCUNE excuse pour ne pas abreuver vos proches de beignets aussi bons que sains ! A la maison, on m’en réclame sans cesse. Les essayer, c’est les adopter !!!
 
Infos pratiques:

– Quantité : 8 beignets (1)
– Difficulté : ☆☆☆☆ 
– Préparation : 10 minutes
– Cuisson : 12 minutes
– Pousse : 1h + 1h
– Réfrigération : de quelques minutes à quelques heures

La liste de courses :
– 200 g de farine,
– 30 g de sucre,
– 90 ml de lait,
– 24 g de levure de boulanger fraiche [2],
– 1 œuf entier,
– 30 g de beurre mou,
– 1 gousse de vanille (facultatif),
– Nutella, confiture, compote… (facultatif),
– Sucre glace (pour la finition et c’est encore facultatif).

La liste des ustensiles :  
– 1 bol,
– 1 saladier/le bol du robot,
– Du papier sulfurisé.

Concrètement, pâtissons…

1. Dans un bol, on délaie la levure dans le lait à température ambiante. 
2. Dans le bol du robot ou un saladier, on verse la farine et le sucre avant de mélanger. Ensuite, on fait un puits au centre dans lequel on place l’œuf. On mélange quelques secondes puis on ajoute le lait avec la levure (et le cas échéant, les graines de vanille). On pétrit alors à vitesse moyenne pour obtenir une pâte bien homogène. 
 
beignets 5
 
3. On termine en ajoutant le beurre mou. On pétrit quelques minutes jusqu’à ce que le beurre ait complètement disparu. La pâte est collante mais on lui règlera son compte plus tard. Pour l’heure, on couvre la pâte et on la laisse pousser. Théoriquement, elle gonfle très vite et beaucoup. On dégaze la pâte. 
4. Une fois la pâte dégazée, pour qu’elle soit plus facile à travailler, je vous conseille de placer la pâte un peu au réfrigérateur. Quoi qu’il en soit, l’étape suivante c’est le façonnage. On sépare la pâte en 8 petits pâtons (+/- 50 g) et, comme cela colle, on ajoute la farine nécessaire. 
 
beignets 4 beignets 3
 
5. Pour des beignets natures, on boule la pâte et on aplatit assez fortement (car cela va beaucoup gonfler à la cuisson et on risque alors plus de se retrouver avec un visuel de briochette qu’avec un visuel de beignet). Pour des beignets fourrés, on boule notre pâton. On l’écrase pour obtenir un pancake. On dépose une cuillère à café de Nutella, confiture ou je ne sais quoi. On referme, on forme une boule que l’on aplatit.
6. On dépose nos beignets sur du papier sulfurisé et on laisse à nouveau pousser de 30 à 60 minutes. Pour la cuisson, c’est simple : 12 minutes à 180° C, chaleur statique. En tout état de cause, c’est cuit lorsque c’est joliment doré. Au moment de servir, on saupoudre de sucre glace pour faire joli !
 
Astuces :
[1] Attention, « 8 beignets » ne signifie pas nécessairement « 8 personnes » 😉 !
[2] A mon goût, il y a trop de levure dans cette recette… Ceci dit, il n’y a que moi que ça gène à la maison ! Au passage, vous pouvez remplacer cette levure de boulanger par un sachet de levure de boulanger déshydratée. 
– Vous pouvez fourrer ces beignets. Avant cuisson, comme cela est expliqué dans la recette. Il est aussi possible de le faire après cuisson (avec une seringue ou en coupant les beignets). Toutefois, je ne saurais trop vous conseiller de privilégier le « fourrage » avant cuisson avec des préparations épaisses (type Nutella relativement froid ou une gelée). J’ai essayé avec de la confiture et, sincèrement, c’est un peu la misère à tous les niveaux : galère à façonner, galère à cuire car la confiture s’échappe.
– A la maison, je double les quantités et fais deux fournées de beignets d’un coup. En effet, ils se congèlent très bien : à la sortie du four, dès lors qu’ils sont froids, on les enveloppe et au congélateur. Il ne reste plus qu’à les laisser décongeler une petite heure à température ambiante. On a testé avec des frais et des congelés et ça passe inaperçu. Et, en plus, vous avez toujours des beignets sous le coude !
– Avec les pâtes levées, le seul souci possible, c’est la pousse. Chez moi, ça pousse parfaitement (à température ambiante en été, près du chauffage en hiver). Toutefois, si jamais cela ne suffit pas chez vous, vous pouvez transformer votre four en étuve, à 40°C. Cela accélérera considérablement le temps de pousse. En tout état de cause, il faut que la pâte double (au moins) de volume.

En conclusion, dégustons !

 
beignets 2
 
beignets 1
Partager sur
Posté dans

13 commentaires sur “Les beignets au four d’Eléonore (avec un coeur de Nutella)

  1. I smoothed in. Anyway, he seemed to have noticed what Lucanaan was saying. The next time I hit the sword, the opponent smiled and said. « I’m doing my best to suit this situation, Order, » Lukanaan’s anger came to the top. I’m sweating all over my body and breathing is getting rough, but my opponent feels like he just woke up from bed.

    https://andamenti.com/coin/ – 코인카지노

  2. More than 10 minutes just fighting face.?One of the songs of diligent in this way, using his body never had.Rusa Bella’s Field in the hell not rough, this breathing when the running.But the end even more amazing is your opponent’s next race.Self-esteem don’t injure your counterpart.Well, maybe she didn’t fighting as usual, I am to your black safe and sound.  »

    https://tedbirli.com/ – 샌즈카지노

  3. Next word is on. » So this is justified, a aniget a cow?On top of that, I chuckled  » The next match for the sum is … » There are important front of me, you, nawan. » Luca, with wide eyes. » … the body so a break for a long time is it, too.It’s a,  » so when talking to is eryasion yulleuseu said. » the rest? »

    https://cremocream.com/coin/ – 코인카지노

  4. « Huh? No, it’s nothing. » Elyacion Guardiel frowned as he watched Loudrat fall back. I believed in Loudrat’s skills. No way, I’m not going to lose here. I became anxious to see Loudrat stumble again. The crowd was exclaiming at their continued fight. « …Yeah. The duel lasts quite a long time. » Yulus doesn’t like it.

    https://loastcoastranch.net/coin/ – 코인카지노

  5. There was nowhere to be people.What on earth … … go back to ‘a callus »eryasion’ all about would have given a high.And get in return for what is it.Minus the ‘go together’ from memory, this memory …’real’ callus in any of the world?This uncertainty.I am to you.Indeed, it is so worth it? …No longer give anything and is rudeuraet

    https://cremocream.com/ – 우리카지노

  6. For all forgotten so that horrible thought we didn’t know, really.To do the right thing to come to think for myself I would like to go to places where you’d think, why so much direction ; the ideal way if no one.Do you believe he is you really exists, the world felt like it?The heart of ridicule, and over again.

    https://loastcoastranch.net/ – 우리카지노

  7. But then… « I’m not that sleepy. » « I’ll be here, » Apines insisted. Asterine raised both wicks and spoke sharply. « If you tell me to go and sleep, it’s better to sleep. » You have to think that the person who’s with you is tired! Seriously, silly…!! » Apinez snapped even sharper. « No! You’re more silly than me! »So it became like this.

    https://betgoca.com/sands/

  8. Asterine, who was trembling at the words of Apinez, suddenly jumped up from the spot, and everyone stopped talking and said, « Let’s go to the stream first and wash up. » Then he told Sina. « I think this is a good place for SEON APINES, so leave it here! » The meaning of « S on Arsenal! » was clear. If you want to hang out with them, give up hanging out with Apines.

    https://savewcal.net/sands/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.